Vendredi 27 septembre 2019 : soutenance de thèse de doctorat de Juliette Tanré

Titre de la thèse :

La collection Salt. Une collection européenne d’antiquités égyptiennes.

Directeurs : Didier Devauchelle et Hélène Guichard.

La soutenance aura lieu vendredi 27 septembre 2019 à 14h00, à la Maison de la Recherche, Université de Lille, Campus Pont de Bois, Villeneuve d’Ascq.

Salle: FO.15

Résumé :

Consul-Général britannique en Égypte de 1816 à 1827, Henry Salt y réunit une collection d’antiquités exceptionnelle. Dispersée en trois ensembles, elle est venue enrichir les départements égyptiens du British Museum et du musée du Louvre, alors en formation. Malgré la renommée d’Henry Salt, aucune étude d’ensemble sur sa collection n’avait jamais été entreprise. Cette thèse propose d’examiner l’impact que cette collection a eu sur une discipline égyptologique qui en était alors à ses balbutiements, et le rôle d’Henry Salt dans ce processus. Pour cela, nous avons d’abord étudié le contexte de formation de la collection à travers quatre axes de réflexion. Le premier chapitre est consacré à une étude d’Henry Salt dans ses activités égyptologiques. Le deuxième chapitre se concentre sur l’étude des processus de collecte d’antiquités sur le sol égyptien dans le premier tiers du XIXe siècle, tandis que le troisième chapitre, en miroir, s’attarde sur l’entrée de ces collections égyptiennes dans les musées européens. Enfin, le quatrième chapitre vient clore cette première partie en proposant une analyse de la place qu’occupent les antiquités égyptiennes dans le marché de l’art à cette période. La seconde partie de cette thèse propose une étude détaillée de la collection afin d’en préciser le contenu et d’affiner notre connaissance de la pratique de collectionneur du consul anglais. Les trois ensembles sont abordés successivement et l’étude est complétée par une analyse détaillée du travail de collecte effectué par Salt et ses agents dans la nécropole thébaine.